Justice League – Tome 1

Quand l’avenir de la Terre repose sur la prĂ©sence des super hĂ©ros !

Justice League Tome 1Bonjour Ă  tous, j’espĂšre que vous passez un bon dĂ©but de semaine. Pour ma part, puisque je bloque ses temps-ci avec Levius, de Haruhisa Nakata, (et ceci me dĂ©sespĂšre), je me suis dĂ©cidĂ© que j’allais commencer une chronique des plus inattendues. En effet, lors des 48h BD (oui encore) je me suis procurĂ© mon tout premier comics. Bon, peut-ĂȘtre pas le meilleur, mais comics tout de mĂȘme ! Il s’agit bien Ă©videmment du tome 1 de Justice League, publiĂ© en Juin 2012 et Ă©ditĂ© par Urban Comics au prix de 15 €. ScĂ©narisĂ© par Geoff Johns et le dessinateur Jim Lee. Je vous avouerai que je ne suis pas des plus Ă  l’aise pour cette chronique, puisque je ne connais que trĂšs peu l’univers de DC ! Cependant, je trouvais cela trĂšs intĂ©ressant de vous dĂ©voiler un regard inexpĂ©rimentĂ© sur la chose.

Alors, dans un premier temps je fus tout excitĂ©e de commencer ce comics, et je dois avouer que mon avis est plutĂŽt jovial. Alors pour ceux qui souhaiteraient connaitre le synopsis, je vous laisse cliquer sur ce lien. Comme je le disais, j’ai rĂ©ellement apprĂ©ciĂ© ma lecture, cependant j’ai un petit bĂ©mol (et oui je prĂ©fĂšre commencer par le mauvais, et terminer sur une note positive ! )

  • Un scĂ©nario lĂ©gĂšrement simpliste 
 !

Alors, au vu du titre, cela pourrait sembler ĂȘtre plus pĂ©joratif que ça l’est. Dans un premier temps rappelons que c’est un premier tome, donc un rĂ©cit d’introduction pour prĂ©senter les diffĂ©rents personnages. Et d’ailleurs il joue son rĂŽle Ă  la perfection, chacun des chapitres met un personnage en avant, oĂč devrais-je dire son entrĂ©e en avant, et c’est trĂšs plaisant Ă  regarder. On en apprend ainsi un peu sur le caractĂšre de chacun. MĂȘme si je ne suis pas une grande fan de Superman, Aquaman ou encore Green Lantern, je ne peux pas remettre en cause leur volontĂ© de justice, et mĂȘme si le scĂ©nario est trĂšs succinct, j’apprĂ©cie l’action qui s’en dĂ©gage et les diffĂ©rents combats. Car Ă©tant cataloguĂ© hors la loi, ce n’est pas pour autant qu’ils se dĂ©filent, et prennent leurs rĂŽles trĂšs Ă  cƓur. Ils vont ainsi s’unir, malgrĂ© leur diffĂ©rents pour le bien de l’humanitĂ©, et certains dialogues sont mĂȘme d’ailleurs trĂšs comiques ! Notamment Batman et Green Lanterne, un peu comme chien et chat, Ă  se chahuter pour des futilitĂ©s, je vous avoue avoir bien ris ! Nous avons certaines notions scientifiques d’ailleurs qui ne sont pas pour me dĂ©plaire ! Les dialogues quant Ă  eux sont bien amenĂ©, et trĂšs accrocheur.  Je vous avoue ne pas avoir vu le temps passer, de par les pĂ©ripĂ©ties et les diffĂ©rents personnages mis en avant.

  • Un graphisme des plus fascinants :

Alors oui bien Ă©videmment, Ă©tant une adepte des mangas, je ne suis pas habituĂ© Ă  ce genre de graphisme avec des couleurs remplissant les doubles pages, et les dĂ©gradĂ©s rendant les dĂ©cors et les personnages plus rĂ©els qu’il n’y paraĂźt ! Mais ceci Ă©tait vraiment trĂšs plaisant Ă  regarder. MĂȘme le dĂ©coupage joue un rĂŽle majeur dans les Ă©vĂ©nements, et les conflits, cela Ă©tait vraiment Ă©pique.

Ainsi j’ai pu avoir une vision globale de ce qu’était la Justice League, cet article fut court, mais je n’avais pas grand-chose Ă  dire, Ă  part que ce fut une premiĂšre pour moi, et que celle-ci fut trĂšs agrĂ©able. J’ai d’ailleurs commandĂ© mon tout premier comics, Ă  proprement parler, et je pense que je ne tarderai pas Ă  vous faire un avis un peu plus dĂ©taillĂ© sur le sujet, une fois que j’aurais assimilĂ© certaines notions !

Merci d’avoir lu cette Ă©bauche justiciĂšre !

Cordialement, Euphox.

Publicités