Platinum End – Tome 7

scan tome 7

Bonjour mes chers lecteurs. On se retrouve en ce dimanche ensoleillé, pour parler d’une suite de série. En effet, il y a quelques semaines, j’ai eu le plaisir de recevoir de la part des éditions Kazé (que je remercie énormément) , le  septième volet de la saga Platinum End, scénarisé par Tsugumi Ohba et dessiné par Takeshi Obata (le duo légendaire de Death Note).  D’ailleurs (pendant que j’y pense), vous pouvez retrouver mes chroniques des tomes antérieurs sur le blog. Donc, la fin du tome précédent m’avait énormément frustré, pour la simple et bonne raison que l’histoire s’arrêtait à un moment crucial de l’intrigue. Donc c’est avec enthousiasme que j’ai donc repris le cours de l’histoire de notre jeune Mirai. 

 

J’en attendais beaucoup, malheureusement la série joue encore aux montagnes russes. Effectivement, je pensais que ce tome allait relancer l’intrigue, la faire évoluer d’un cran, et rentrer dans un nouveau cycle. Mais mon espoir est vite retombé après la lecture d’une dizaine de pages… En fait, concernant l’avancée de événements et de l’histoire, il y en a presque pas. À la fin du tome, nous sommes quasiment au même stade que la fin du T6.

Alors certes, nous avons une grande évolution sur la construction des personnages, et on en apprend beaucoup sur les motivations de chacun, protagonistes comme antagonistes. Évidemment, nous avons quelques péripéties, mais honnêtement rien d’extraordinaire. J’ai l’impression que, peu importe la progression de la série, j’aurais toujours les mêmes sentiments. On ne fait que tourner en rond. Lorsque l’on avance d’un pas, on recule de deux.

scan tome 7 bis

Alors oui, j’ai cette envie d’en savoir plus, de me dire que quelque chose de plus profond s’échappera de l’intrigue principale, se résumant simplement à un survival game. Mais à chaque lecture, j’ai cette contradiction dans mon esprit. Car même si l’avancée de l’histoire au fil des tomes reste très lente, l’intrigue concernant Metropoliman et son plan machiavélique lui, se dévoile. Mais c’est tout. Alors oui, j’ai été (à moitié) surprise par ses motivations, et son idéologie.

Mais si je pouvais glisser une note positive (tout de même) c’est le code moral que véhicule l’oeuvre. Cette petite leçon est vraiment sympa, car elle reflète la société actuelle. Avec tous les préjugés que l’on puisse avoir. Autant sur des critères physiques, que sur les différentes classes sociales, et c’est un point de l’oeuvre que j’ai beaucoup aimé !

Donc, pour conclure, j’ai toujours ce même sentiment de contradiction. Les actions s’éternisent trop d’un tome à l’autre, et ceux, pour ne pas dévoiler grand choses. Durant ce tome, nous avons beaucoup plus de dialogue qu’autre chose. Alors bien évidemment je l’ai lu à vitesse grand v, mais cela est sûrement dû au talent de Takeshi Obata. Le graphisme sublime de l’oeuvre contrebalance le scénario platonique et sans grand intérêt par moments…!

Publicités

2 réflexions sur “Platinum End – Tome 7

Laissez - si vous le désiré - un commentaire sucré !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s