Le Chant des Souliers Rouges – Tome 6

Le chant des souliers rouges - Tome 6Bonjour à tous, j’espère que vous allez bien. Aujourd’hui deux articles seront en ligne ! Effectivement, vous pouvez retrouver ma chronique concernant le quatrième opus de Spiritual Princess. Cependant ici nous nous intéressons au dernier opus de Le Chant des Souliers Rouges toujours aux Éditions Kazé.

C’est avec un petit pincement au cœur que j’ai entrepris hier matin la lecture de ce sixième tome. En effet, chacun attendait une conclusion sur ces deux lycéens au parcours atypique mais tellement charmant. Et quelle couverture !

Donc si jamais vous souhaitez connaitre mon petit avis concernant la fin de cette histoire, je vous invite à continuer. Alors, c’est le cœur battant que j’ai lu ce dernier titre. Retrouvez nos personnages furent très plaisants et j’ai eu une fin digne de l’autrice. J’ai aimé ce côté « retrouvaille », et avoir une conclusion sur la construction de chacun. Car dans ce dernier opus, nous apercevons un peu plus notre jeune lycéenne, Takara. On apprend que celle-ci est titulaire dans son club de basket, et qu’elle ne délaisse nullement les chaussures de basket de notre cher Kimitaka. Elle est pleine de sensualité, de douceur et de bienveillance. Takara ne délaisse pas son objectif et cela la rend plus forte.

De son côté, Kimitaka prend confiance en lui, et s’épanouit pleinement dans le flamenco aux côtés de ses deux acolytes, Tsubura et Hana. Finalement ces chaussures rouges auront changé bien des destins. Madame Morino remit ces chaussures pour rouvrir son tableo. Tsubura ne se serait jamais mis à la guitare, et serait encore isolé dans sa chambre. Quant à Hana, il apprécie dorénavant sa voix, et n’en a plus honte.

Alors je ne m’étalerai pas plus sur ce dernier opus, mais si je devais faire une conclusion, je dirai que cette licence fut forte en sensibilité et en humanité. Elle apporte des sentiments forts et immersifs. Les personnages sont tout aussi attachants, on évolue avec eux, et on les suit durant leur construction personnelle, leur enrichissement. Le coup de crayon de Mizu Sahara apport un charme et une douceur à son récit. Ses traits fins et réguliers sont charmants et délicats. Donc si jamais vous n’avez pas encore sauté le pas, je vous incite vivement à le faire, vous ne regretterez pas le voyage.

 

Publicités

Une réflexion sur “Le Chant des Souliers Rouges – Tome 6

Laissez - si vous le désiré - un commentaire sucré !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s