Otaku Otaku – Tome 1

Otaku Otaku - Tome 1

Bonjour, c’est avec plaisir que je vous retrouve aujourd’hui. En effet, nous allons parler d’une nouveauté 2018 qui me fait de l’œil depuis sa sortie. De ce fait, j’ai gracieusement demandé aux éditions Kana de recevoir les deux premiers tomes (que je remercie chaleureusement pour leur envoi) de Otaku Otaku dont le premier tome est paru en avril dernier. Alors si vous êtes adeptes du cosplay, des jeux vidéo, des mangas et animes, je vous incite vivement à continuer cette chronique !

Tout d’abord, je tiens à préciser que j’ai vu l’anime (paru pour la saison printemps 2018) et dont vous pouvez retrouver mon avis sur le début de l’anime (sans spoil). Et – avant de rentrer un peu plus dans les détails – j’ai été relativement surprise de par la rapidité entre l’anime et le manga. De mémoire, la fin du premier tome correspond au quatrième épisode (et donc je me dis que dans quelques tomes, ma frustration sera comblée) Et oui parce que depuis la fin de l’anime le 22 juin dernier, je ne souhaite qu’une chose, connaître la suite de leurs aventures.

Bien, dans ce récit nous allons nous concentrer sur quatre protagonistes entre 26 et 28 ans, et tous employé de bureau. En apparence ces jeunes gens ne sortent pas de l’ordinaire, à une exception près, ils sont des « Otaku », autrement dit, un terme plutôt péjoratif au sein du pays du soleil levant.

Otaku Otaku - Tome 1 (Scan1)Chaque personnage apporte un réel intérêt au scénario, et chacun, de par leurs passions et leurs gouts nous ouvrent les portes de ce monde que nous connaissons que trop bien. Ainsi, chaque lecteur pourra se référer à un personnage. Pour ma part, je me suis toute suite identifiée à Momose, cette « fujoshi » invétérée de BL et animes. Mais j’éprouve énormément d’empathie envers Nifuji, ce jeune homme addict aux jeux vidéo (notamment FPS) plutôt solitaire et compétiteur dans l’âme. Koyanagi quant à elle me fait penser à « la maman du groupe » toujours à aider Momose, elle est également fan de cosplay. Pour terminer, parlons de Kabakura. En plus d’être le supérieur hiérarchique des trois autres, il est également sérieux et consciencieux dans son travail. Bien que celui-ci apprécie la culture « geek », à faibles doses.

D’ailleurs, je vous invite à essayer ce test de personnalité, afin de savoir à quels personnages vous ressemblez le plus. Je tiens aussi à souligner que nous avons des petites anecdotes à chaque fin de page, ce qui rend l’histoire très humoristique et comique. J’apprécie le graphisme brouillon par moments, mais qui peut sur certaines planches être très soigné et charmant, comme à chaque chapitre, ou les doubles pages sont détaillées et resplendissantes.

Vous l’aurez sans doute compris, j’ai un véritable coup de cœur pour ce manga, qui narre des sujets familiers à mon enfance, ou à mes passes temps, comme le traditionnel Mario Kart, ou les conventions mangas, comme le Comiket, cité dans le manga. Il me tarde donc de lire la suite, et de vous la chroniquer d’ici peu.

Publicités

6 réflexions sur “Otaku Otaku – Tome 1

      • Justement je n’ai pas parfaitement identifier :
        – Bad timing
        – Passe moins en manga le format, dessin
        – Je connaissais déjà (d’ordinaire ça me dérange pas tant que cela)
        – Autres
        – un mixte de différentes raisons
        Je vais continuer, on verra bien, et le groupe me manque.
        Du coup, ça m’avait bloqué pour écrire mon article plus bad timing, je le ferai sans doute après la lecture du tome 2.

        J'aime

Laissez - si vous le désiré - un commentaire sucré !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s