We Never Learn – Tome 1

« C’est en faisant de son mieux avec ce qu’on a…qu’on finit par comprendre petit Ă  petit…Et c’est lĂ  qu’on commence enfin Ă  y prendre plaisir. »

We Never Learn - Tome 1 bisBonjour mes chers lecteurs, j’espĂšre que votre dĂ©but de semaine se passe pour le mieux. Aujourd’hui, je reviens avec un titre qui n’Ă©tait pas prĂ©vu au programme, mais dont j’ai eu l’immense plaisir de recevoir de la part des Ă©ditions KazĂ©. En effet, We Never Learn est une nouveautĂ© dans leur catalogue, et le premier tome est disponible chez votre libraire depuis une semaine. Pour ma part, ce fut une trĂšs belle dĂ©couverte, donc si vous ĂȘtes curieux d’en apprendre davantage sur cette licence, je vous invite Ă  poursuivre la lecture !

Alors, pour faire court, nous nous intĂ©ressons ici Ă  Nariyuki, Ă©lĂšve de terminal brillant, mais sans un sous. Pour pouvoir accĂ©der Ă  des Ă©tudes supĂ©rieures, il ne peut compter que sur une Ă©ventuelle bourse. C’est ce que lui accorde le directeur de son Ă©tablissement, mais Ă  une condition, devenir le tuteur des deux Ă©lĂšves les plus brillantes de l’Ă©tablissement. Et je dois bien avouer que cela ne va pas ĂȘtre de tout repos. En effet, Rizu Ogata, que l’on surnomme « Poucelina » excelle dans les matiĂšres scientifiques. Quant Ă  Fumino Furuhashi, aussi nommĂ© « La belle au bois dormant de la littĂ©rature » triomphe dans les matiĂšres littĂ©raires. Cependant, notre jeune lycĂ©en ne tardera pas Ă  comprendre la difficultĂ© de la mission qui l’incombe.

We Never Learn - Tome 1 (Scan) bis.gifAlors, je dois dire que je me suis trĂšs vite reconnue dans le protagoniste principal. Je suppose que la majeure partie des lectorats ont sans doute vĂ©cu un parcours scolaire ressemblant. Qui n’a pas donnĂ© toutes ses capacitĂ©s dans l’apprentissage d’une quelconque matiĂšre sans pour autant obtenir des rĂ©sultats flagrants ? Et c’est ce trait de caractĂšre qui donne autant d’empathie Ă  Nariyuki Yuiga. De plus, j’aime l’humour qui se dĂ©gage de ce premier tome, bien que l’on reste dans un schĂ©ma trĂšs school-life. De plus, je le souligne quand cette thĂ©matique est prĂ©sente, mais nous avons cette mixitĂ© sociale entre nos diffĂ©rents protagonistes.

En effet, nos deux jeunes filles sont issuent d’un milieu plus privilĂ©giĂ© que celui de Nariyuki. Et cela donne un certain cachet Ă  l’Ɠuvre. De plus, je tiens Ă  prĂ©venir que, bien que cette licence soit Ă©tiquetĂ©e en tant que shonen, l’amour est tout de mĂȘme prĂ©sent. Pas au premier plan, bien Ă©videmment, mais l’Ɠuvre en fait allusion. Pour ma part, ce fut une trĂšs belle dĂ©couverte. Bien que la thĂ©matique principale soit l’Ă©cole, celle-ci est abordĂ© de maniĂšre ludique, et sous un trait dĂšs plus humoristiques. Ainsi, nous passons un bon moment avec ces personnages haut en couleur, ou l’action pointe le bout de son nez Ă  chaque coin de page. Pour terminer, sachez que le second tome paraĂźtra le 21 novembre prochain !

Publicités

2 réflexions sur “We Never Learn – Tome 1

Laissez - si vous le désiré - un commentaire sucré !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s