We Never Learn – Tome 1

« C’est en faisant de son mieux avec ce qu’on a…qu’on finit par comprendre petit à petit…Et c’est là qu’on commence enfin à y prendre plaisir. »

We Never Learn - Tome 1 bisBonjour mes chers lecteurs, j’espère que votre début de semaine se passe pour le mieux. Aujourd’hui, je reviens avec un titre qui n’était pas prévu au programme, mais dont j’ai eu l’immense plaisir de recevoir de la part des éditions Kazé. En effet, We Never Learn est une nouveauté dans leur catalogue, et le premier tome est disponible chez votre libraire depuis une semaine. Pour ma part, ce fut une très belle découverte, donc si vous êtes curieux d’en apprendre davantage sur cette licence, je vous invite à poursuivre la lecture !

Alors, pour faire court, nous nous intéressons ici à Nariyuki, élève de terminal brillant, mais sans un sous. Pour pouvoir accéder à des études supérieures, il ne peut compter que sur une éventuelle bourse. C’est ce que lui accorde le directeur de son établissement, mais à une condition, devenir le tuteur des deux élèves les plus brillantes de l’établissement. Et je dois bien avouer que cela ne va pas être de tout repos. En effet, Rizu Ogata, que l’on surnomme « Poucelina » excelle dans les matières scientifiques. Quant à Fumino Furuhashi, aussi nommé « La belle au bois dormant de la littérature » triomphe dans les matières littéraires. Cependant, notre jeune lycéen ne tardera pas à comprendre la difficulté de la mission qui l’incombe.

We Never Learn - Tome 1 (Scan) bis.gifAlors, je dois dire que je me suis très vite reconnue dans le protagoniste principal. Je suppose que la majeure partie des lectorats ont sans doute vécu un parcours scolaire ressemblant. Qui n’a pas donné toutes ses capacités dans l’apprentissage d’une quelconque matière sans pour autant obtenir des résultats flagrants ? Et c’est ce trait de caractère qui donne autant d’empathie à Nariyuki Yuiga. De plus, j’aime l’humour qui se dégage de ce premier tome, bien que l’on reste dans un schéma très school-life. De plus, je le souligne quand cette thématique est présente, mais nous avons cette mixité sociale entre nos différents protagonistes.

En effet, nos deux jeunes filles sont issuent d’un milieu plus privilégié que celui de Nariyuki. Et cela donne un certain cachet à l’œuvre. De plus, je tiens à prévenir que, bien que cette licence soit étiquetée en tant que shonen, l’amour est tout de même présent. Pas au premier plan, bien évidemment, mais l’œuvre en fait allusion. Pour ma part, ce fut une très belle découverte. Bien que la thématique principale soit l’école, celle-ci est abordé de manière ludique, et sous un trait dès plus humoristiques. Ainsi, nous passons un bon moment avec ces personnages haut en couleur, ou l’action pointe le bout de son nez à chaque coin de page. Pour terminer, sachez que le second tome paraîtra le 21 novembre prochain !

Publicités

3 réflexions sur “We Never Learn – Tome 1

Laissez - si vous le désiré - un commentaire sucré !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s