Brindille – Tome 1

Brindille - Tome 1« Qui es-tu jolie créature ? »

Bonjour tout le monde, c’est en cette fin d’après-midi pluvieuse que je vous retrouve pour discuter d’une bande dessinée qui attendait patiemment d’être lu. En effet, j’attendais le fameux Pumpkin Autumn Challenge pour pouvoir débuter ce petit bout de chef-d’œuvre. D’ailleurs, vous pouvez retrouver Brindille aux éditions Glénat. Dès sa sortie, j’ai su que cet ouvrage me plairait pour son côté fantastique et les planches peuplant le récit. Alors si votre esprit souhaite en découvrir davantage, il suffit de continuer la lecture. 

Alors, avant de commencer, je vous dirai que très peu de chose sur l’histoire, puisque la quatrième de couverture nous donne seulement un extrait de dialogue. Tout ce que je peux vous dire, c’est que l’on suit un petit être à l’apparence humaine, et qu’un noble renard la surnommera Brindille. Je dois avouer que, pou une bande dessinée, ma lecture fut plutôt longue. Je n’ai pas pu m’empêcher de contempler longuement les différentes planches que nous offre Federico Bertolucci. Celles-ci sont si poétiques et merveilleuses. J’ai aimé également la disposition des planches, peu communes.

De plus, la graduation des couleurs, tant sur une même planche, que sur une vignette est remarquable. Partant d’un bleu-vert, pour terminer sur un orange-beige est une véritable aubaine pour les yeux. D’ailleurs, plus nous avançons dans l’histoire, plus celle-ci s’assombrit, et plus notre jeune demoiselle se rapproche de ses origines, et de ce qu’elle représente. De ce fait, les différents tons s’assombrissent eux aussi, pour terminer sur des couleurs plus ternes, mais sans perdre du charisme du début.

Brindille - Tome 1 (Scans)Nous faisons la rencontre de différentes espèces du petit peuple. Mais ceux-ci semblent être tout droit sorti de l’imagination de Frédéric Brrémaud, puisqu’ils n’ont pas l’apparence de gobelin, lutins ou nains. On se laisse d’ailleurs attendrir par ces personnes douées de bonnes intentions, mais qui n’hésite malheureusement pas a chasser pour survivre. La forêt est l’élément premier de ce récit, et on se laisse guider au gré des pages, dans un univers primaire et sauvage. Bref, pour ne pas divaguer plus longtemps, je vous dirai que j’ai été charmée par cette histoire.

Pour l’instant nous n’avons pas d’informations quant à la sortie du second opus. Mais si jamais vous n’êtes pas adepte des fins, où l’on se pose plus de questions qu’au début, je vous suggère d’attendre la sortie du second opus, pour ne pas être frustré. Si jamais vous avez lu Brindille, n’hésitez pas à me donner votre ressenti plus bas !

Publicités

3 réflexions sur “Brindille – Tome 1

  1. Bon autant être honnête, en général … j’aime pôh les BD ! :/
    Mais depuis quelque temps, (je sais pas ce qui me prend, j’ai du tomber du lit en cours de nuit ^^) je commence à m’y mettre, tout doucement, et ce titre pourrait bien m’aider à continuer mon chemin dans la découverte du monde (sûrement) fabuleux des bandes dessinées :)

    Aimé par 1 personne

Laissez - si vous le désiré - un commentaire sucré !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s