Sujet Annexe #4

Bonjour mes chers lecteurs. Avant de continuer quoi que ce soit, je tiens à m’excuser. En effet, il y a de ça… plusieurs mois, je vous avais dit dans cet article que je posterai plus régulièrement d’articles concernant la rubrique « sujet annexe ». Mais je dois bien avouer que depuis le 11 mars, je n’ai toujours pas pris ma décision concernant le type de rendez-vous (mensuel, bimensuel, hebdomadaire). De mémoire vous étiez plusieurs à me conseiller le mensuel, alors peut-être que j’opterai pour ce choix. Mais en tout cas, concernant le jour, ça restera un lundi !


fullmetal alchemist modifié

Les animes de mon enfance

Alors, aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours visionné des animes (sans forcément le savoir). Et je trouvais cela intéressant de revenir sur cette période si candide et innocente de notre enfance. En effet, lors de la réédition de « Card Captor Sakura » par les éditions Pika, j’ai repris plaisir à lire cette saga culte en ayant les mêmes émotions et sentiments que la première fois, étant plus jeune. Je me suis donc dit que faire une analyse à ce sujet -mais cette fois-ci d’un point de vue de l’animation- pouvait être amusant. Alors la liste qui va suivre est loin d’être explicite, mais si la suite vous plaît, peut-être que je ferais un deuxième numéro.

Tokyo Mew Mew modifieTOKYO MEW MEW 

Ah, vous sentez venir la dose de magical girl n’est-ce pas ? Mais qu’aurai été mon enfance sans ces héroïnes si colorés ? En effet, déjà petite j’adorais les animaux. Et le fait que l’ADN des Mew Mew soit muté avec celle des animaux du fameux livre m’avait déjà attiré. D’ailleurs je me souviens que ma favorite était Estelle (Zakuro). J’aimais énormément les loups à cette époque (oui, je n’avais pas d’affection particulière avec les chats), dpnc de cde fait, avec Zoey (Ichigo).  D’ailleurs, je m’excuse, mais à l’époque tout était en VF à la télévision, donc je n’ai que les noms français en tête… Par ailleurs, les intrigues étaient vraiment palpitantes. Je ne dis pas qu’à l’heure actuelle l’animation (destiné au jeune public) est sans intérêt, mais celle-ci possède un côté plus simpliste (de mon point de vue). Tous comme les dialogues finalement, ceux-ci étaient plus poussés, détaillés et moins enfantin. Bref, je ne me remémore que de bons souvenirs de leurs aventures, j’ai ri, pleuré et angoissé avec elles !

Yu-Gi-Oh modifieYU-GI-OH!

Nous passons cette fois-ci à tout autre chose. Je suis sur qu’en lisant le nom, vous avez le générique en tête, n’est-ce pas ? Ou, au pire des cas, si ce n’était pas fait, vous fredonnez désormais « C’est l’heure du duel ! ».  Je me rappelle d’une longue période où j’étais accro à cette série,  à chaque fois sur M6 je souhaitais être devant la télévision bien avant le début de l’épisode. Déjà j’aimais beaucoup trop le pharaon (Yami) à mon goût. Puis, j’étais très concentré sur les duels, les stratégies employées. Je vivais le combat de monstres comme si c’était le mien, et vous n’imaginez même pas à quel point j’étais triste lorsque nos protagonistes perdaient. Comme souvent, on s’attache aux personnages, à leur histoire, et je crois que c’est surtout au moment de l’enfance que nos sentiments sont les plus expressifs. Vous n’imaginez même pas ma tête lorsque je voyais Pegasus, je l’ai vraiment détesté celui-là !

Card Captor Sakura modifieCARD CAPTOR SAKURA

Bien évidemment, je ne pouvais pas terminer cet article sans parler de mon tout premier magical girl. Qui ne connaît pas Sakura à l’heure actuelle ? J’aimais énormément les cartes, ainsi que tout le côté mystique et folklorique qui pouvait se dégager de l’univers de CLAMP. Car oui, dès petite j’avais une forte attirance pour ce côté légendaire (je comprends peut-être mieux maintenant pourquoi xxxHolic est si cher à mon cœur!) Ainsi, j’ai toujours admiré les cartes de Clow inspiré à la fois de la culture chinoise et britannique. De plus le fait que chacune d’elle puisse interagir sous formes humaines ou animales ne peut que se mettre le spectateur (souvent enfant) dans la poche ! Et puis, quelle force de l’esprit pour une jeune fille de 10 ans, comme tout son entourage, que ce soit Shaolan, Tomoyo ou encore Naoko.


Bref, vous l’aurez compris cet article est un véritable retour aux sources. J’en conclus également qu’il y a quelques années, les animes adressés à un jeune public étaient souvent (là encore je généralise, mais bien évidemment je n’inclus pas toutes les séries) plus abouti et poussé. Que ce soit au niveau des intrigues, des personnages ou encore les dialogues.

Vous l’aurez deviné tout au long de l’article, mais mon analyse n’est pas vraiment construite et ce n’était vraiment pas le but. Je souhaitais simplement revenir sur une période de notre enfance, en pianotant sur mon clavier les quelques souvenirs de ces animés. N’hésitez pas à me dire les animes qui vont ont accompagné durant  votre enfance, et si ceux présentés en faisaient parti !

Publicités

Laissez - si vous le désiré - un commentaire sucré !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s