Le marathon Platinum End – T1 à T6

platinum end .png

Bonjour à tous, aujourd’hui on ne se retrouve pas pour un billet découvert habituel, puisque cet article abordera plusieurs tomes d’une seule et même licence, à savoir, Platinum End. Celle-ci a fait beaucoup parlé d’elle, de par la médiatisation qu’elle a suscitée, mais aussi pour le duo légendaire qui en est à l’origine. En effet, l’illustrateur n’est autre que Takeshi Obata, et le scénariste, tout aussi connu, est Tsugumi Ohba.

C’est ce même duo qui a créé, il y a désormais une dizaine d’années, l’un des shonen les plus connus, Death Note. Et c’est peut-être pour ça que la plupart d’entre vous on était déçu. Je pense que chacun en attendait peut être un peu trop de ce duo.

Ayant déjà en ma possession les trois premiers tomes, (et ayant un avis plutôt mitigé) j’ai demandé aux Éditions Kaze s’ils pouvaient m’envoyer les tomes suivants. Ils m’ont alors répondu de manière favorable, et j’ai donc reçu les tomes dans ma boîte aux lettres.

Alors, je ne savais pas vraiment comment construire ce billet, et parmi toutes les idées que j’avais en tête, j’ai décidé de donner un avis dans sa globalité (bien que je pense appuyer les éléments de chacun des tomes) et de donner quelques spoils (mais rien de bien méchant, juste pour pouvoir en dire davantage) sinon, j’aurais été légèrement restreinte.

tome 1 et 2 Platinum EndAlors, rentrons directement dans le vif du sujet, si je me suis acquis le premier tome, c’est dans un premier temps à cause du dessinateur et du scénariste. Mais pas que, bien que je ne sois pas une adepte des survival game, le résumé de la quatrième de couverture m’emballait plutôt bien. D’ailleurs le tome en lui-même n’a pas été une déception, au contraire. Il joue bien son rôle d’introduction, et nous introduit progressivement dans cet univers, qui paraît plutôt complexe de prime abord.

En effet, nous faisons la rencontre d’un ange « suprême » prénommé Nasse, sauvant ainsi la vie de notre jeune protagoniste, Mirai. On apprend que celui-ci peut avoir des ailes, ou posséder une flèche rouge ou blanche. La notion des différents participants est plutôt bien amenée, et la chute est vraiment sensationnelle !

Dans le deuxième opus, nous faisons la rencontre de metropoliman, un individu plutôt égoïste et taciturne, souhaitant devenir le nouveau Dieu mais sans jouer le jeu, pas très fair-play ! Et notre protagoniste s’associe à une camarade de classe, Saki. Mais ce qui m’a déçu au cours de ma lecture, c’est que nous restons encore dans le domaine de l’introduction. Je trouve que les péripéties s’enchainent de manière trop lente. Et l’essentiel du tome est destiné à un massacre en plein air, dans le stade de Jinbô. Par contre, ce qui m’a plu, c’est la stratégie employée par Metropoliman, celui-ci est très intelligent.

tome 3 platinum endLes montagnes russes continuent, je fus déçu du tome précèdent, mais la licence remonta dans mon estime durant la lecture du troisième tome. Car celui-ci met en scène de nouveaux personnages, comme Nanano Mukaidô, qui possède un cancer en face terminale. Bien que je ne souhaite pas rentrer dans les détails, c’est un personnage qui m’a énormément touché par sa simplicité et son honnêteté. Et  puis, nous faisons la rencontre d’une autre jeune fille, pas très importante, mais essentielle au rythme de la narration, puisque ici tout s’accélère, et nous devenons un peu plus acteurs au sein de l’histoire que nous l’étions dans les deux premiers opus.

Le quatrième tome quant à lui, fut encore plus sympathique à lire. D’une part parce que la discussion (bien que tumultueuse) et le combat entre Mirai, Metropoliman et Mr. Mukaidô m’a tenu en haleine du début à la fin. Rien n’était prévisible, je m’attendais réellement à toutes les éventualités possibles ! Et puis, ce tome permet de rapprocher Saki et notre protagoniste. Nous avons quelques révélations sur leur passé, et cela permet de resserrer les liens de notre trio, et de mettre en place un nouvel « arc ».

Avec le tome suivant, je reste sur ma lancée. Et c’est avec plaisir que j’ai continué cette aventure. Nous avons l’apparition d’un nouveau candidat, et cette fois-ci la famille de Mukaidô est en grand danger. Le rythme est sur la même continuité que les tomes 3 et 4. Celui-ci est rapide, effréné, et nous n’avons pas le temps de nous ennuyer. De plus, j’apprécie davantage la stratégie et le sens de la déduction de notre cher Metropoliman. Ici, Saki est plutôt effacé, mais Mirai quant à lui s’affirme énormément, et cela fait plaisir à voir !

tome 5 et 6 Platinum EndEnfin, pour terminer ce billet, (j’espère que celui-ci ne sera pas très long….) on finit avec le dernier tome paru, le sixième. Et là, mon Dieu ! Je fus agréablement surprise de m’être complètement happé à ce jeu mortel, parce que, bien que le scénario soit très long à se mettre en place (je vous l’accorde) , une fois les éléments expliqués, tout s’enchaîne, et on reste surpris par le tournant de chaque situation !

Oh, et puis (j’ai failli oublier…) grande sentimentale que je suis, au fur et à mesure de ma lecture j’ai pu constater que les anges avaient vraiment une utilité pour leur candidat. Comme nous le démontrera d’ailleurs Rubel dans les tomes 5 et 6. J’ai eu un véritable sentiment de compassion pour ce personnage.

Pour faire une rapide conclusion, je dirai que Platinum End n’a peut-être pas la même envergure que Death Note, mais que celui-ci mérite tout de même d’être lu. Je pense que la médiatisation que celui à véhiculé, et que par conséquent, de nombreux lecteurs ont été déçu, ne devrait pas freiner votre curiosité.

Je dois bien admettre ne pas avoir été emballé par les premiers tomes, et bien que parfois la situation tourne un peu en rond, on avance plutôt bien dans le scénario, et le déroulement de l’intrigue. La lecture des derniers tomes m’a réellement plus, et je dois bien admettre que je suis impatiente de lire le prochain opus.

 

Publicités

4 réflexions sur “Le marathon Platinum End – T1 à T6

Laissez - si vous le désiré - un commentaire sucré !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s