Le marathon Platinum End – T1 Ă  T6

platinum end .png

Bonjour Ă  tous, aujourd’hui on ne se retrouve pas pour un billet dĂ©couvert habituel, puisque cet article abordera plusieurs tomes d’une seule et mĂȘme licence, Ă  savoir, Platinum End. Celle-ci a fait beaucoup parlĂ© d’elle, de par la mĂ©diatisation qu’elle a suscitĂ©e, mais aussi pour le duo lĂ©gendaire qui en est Ă  l’origine. En effet, l’illustrateur n’est autre que Takeshi Obata, et le scĂ©nariste, tout aussi connu, est Tsugumi Ohba.

C’est ce mĂȘme duo qui a crĂ©Ă©, il y a dĂ©sormais une dizaine d’annĂ©es, l’un des shonen les plus connus, Death Note. Et c’est peut-ĂȘtre pour ça que la plupart d’entre vous on Ă©tait déçu. Je pense que chacun en attendait peut ĂȘtre un peu trop de ce duo.

Ayant dĂ©jĂ  en ma possession les trois premiers tomes, (et ayant un avis plutĂŽt mitigĂ©) j’ai demandĂ© aux Éditions Kaze s’ils pouvaient m’envoyer les tomes suivants. Ils m’ont alors rĂ©pondu de maniĂšre favorable, et j’ai donc reçu les tomes dans ma boĂźte aux lettres.

Alors, je ne savais pas vraiment comment construire ce billet, et parmi toutes les idĂ©es que j’avais en tĂȘte, j’ai dĂ©cidĂ© de donner un avis dans sa globalitĂ© (bien que je pense appuyer les Ă©lĂ©ments de chacun des tomes) et de donner quelques spoils (mais rien de bien mĂ©chant, juste pour pouvoir en dire davantage) sinon, j’aurais Ă©tĂ© lĂ©gĂšrement restreinte.

tome 1 et 2 Platinum EndAlors, rentrons directement dans le vif du sujet, si je me suis acquis le premier tome, c’est dans un premier temps Ă  cause du dessinateur et du scĂ©nariste. Mais pas que, bien que je ne sois pas une adepte des survival game, le rĂ©sumĂ© de la quatriĂšme de couverture m’emballait plutĂŽt bien. D’ailleurs le tome en lui-mĂȘme n’a pas Ă©tĂ© une dĂ©ception, au contraire. Il joue bien son rĂŽle d’introduction, et nous introduit progressivement dans cet univers, qui paraĂźt plutĂŽt complexe de prime abord.

En effet, nous faisons la rencontre d’un ange « suprĂȘme » prĂ©nommĂ© Nasse, sauvant ainsi la vie de notre jeune protagoniste, Mirai. On apprend que celui-ci peut avoir des ailes, ou possĂ©der une flĂšche rouge ou blanche. La notion des diffĂ©rents participants est plutĂŽt bien amenĂ©e, et la chute est vraiment sensationnelle !

Dans le deuxiĂšme opus, nous faisons la rencontre de metropoliman, un individu plutĂŽt Ă©goĂŻste et taciturne, souhaitant devenir le nouveau Dieu mais sans jouer le jeu, pas trĂšs fair-play ! Et notre protagoniste s’associe Ă  une camarade de classe, Saki. Mais ce qui m’a déçu au cours de ma lecture, c’est que nous restons encore dans le domaine de l’introduction. Je trouve que les pĂ©ripĂ©ties s’enchainent de maniĂšre trop lente. Et l’essentiel du tome est destinĂ© Ă  un massacre en plein air, dans le stade de JinbĂŽ. Par contre, ce qui m’a plu, c’est la stratĂ©gie employĂ©e par Metropoliman, celui-ci est trĂšs intelligent.

tome 3 platinum endLes montagnes russes continuent, je fus déçu du tome prĂ©cĂšdent, mais la licence remonta dans mon estime durant la lecture du troisiĂšme tome. Car celui-ci met en scĂšne de nouveaux personnages, comme Nanano MukaidĂŽ, qui possĂšde un cancer en face terminale. Bien que je ne souhaite pas rentrer dans les dĂ©tails, c’est un personnage qui m’a Ă©normĂ©ment touchĂ© par sa simplicitĂ© et son honnĂȘtetĂ©. Et  puis, nous faisons la rencontre d’une autre jeune fille, pas trĂšs importante, mais essentielle au rythme de la narration, puisque ici tout s’accĂ©lĂšre, et nous devenons un peu plus acteurs au sein de l’histoire que nous l’étions dans les deux premiers opus.

Le quatriĂšme tome quant Ă  lui, fut encore plus sympathique Ă  lire. D’une part parce que la discussion (bien que tumultueuse) et le combat entre Mirai, Metropoliman et Mr. MukaidĂŽ m’a tenu en haleine du dĂ©but Ă  la fin. Rien n’était prĂ©visible, je m’attendais rĂ©ellement Ă  toutes les Ă©ventualitĂ©s possibles ! Et puis, ce tome permet de rapprocher Saki et notre protagoniste. Nous avons quelques rĂ©vĂ©lations sur leur passĂ©, et cela permet de resserrer les liens de notre trio, et de mettre en place un nouvel « arc ».

Avec le tome suivant, je reste sur ma lancĂ©e. Et c’est avec plaisir que j’ai continuĂ© cette aventure. Nous avons l’apparition d’un nouveau candidat, et cette fois-ci la famille de MukaidĂŽ est en grand danger. Le rythme est sur la mĂȘme continuitĂ© que les tomes 3 et 4. Celui-ci est rapide, effrĂ©nĂ©, et nous n’avons pas le temps de nous ennuyer. De plus, j’apprĂ©cie davantage la stratĂ©gie et le sens de la dĂ©duction de notre cher Metropoliman. Ici, Saki est plutĂŽt effacĂ©, mais Mirai quant Ă  lui s’affirme Ă©normĂ©ment, et cela fait plaisir Ă  voir !

tome 5 et 6 Platinum EndEnfin, pour terminer ce billet, (j’espĂšre que celui-ci ne sera pas trĂšs long
.) on finit avec le dernier tome paru, le sixiĂšme. Et lĂ , mon Dieu ! Je fus agrĂ©ablement surprise de m’ĂȘtre complĂštement happĂ© Ă  ce jeu mortel, parce que, bien que le scĂ©nario soit trĂšs long Ă  se mettre en place (je vous l’accorde) , une fois les Ă©lĂ©ments expliquĂ©s, tout s’enchaĂźne, et on reste surpris par le tournant de chaque situation !

Oh, et puis (j’ai failli oublier…) grande sentimentale que je suis, au fur et Ă  mesure de ma lecture j’ai pu constater que les anges avaient vraiment une utilitĂ© pour leur candidat. Comme nous le dĂ©montrera d’ailleurs Rubel dans les tomes 5 et 6. J’ai eu un vĂ©ritable sentiment de compassion pour ce personnage.

Pour faire une rapide conclusion, je dirai que Platinum End n’a peut-ĂȘtre pas la mĂȘme envergure que Death Note, mais que celui-ci mĂ©rite tout de mĂȘme d’ĂȘtre lu. Je pense que la mĂ©diatisation que celui Ă  vĂ©hiculĂ©, et que par consĂ©quent, de nombreux lecteurs ont Ă©tĂ© déçu, ne devrait pas freiner votre curiositĂ©.

Je dois bien admettre ne pas avoir Ă©tĂ© emballĂ© par les premiers tomes, et bien que parfois la situation tourne un peu en rond, on avance plutĂŽt bien dans le scĂ©nario, et le dĂ©roulement de l’intrigue. La lecture des derniers tomes m’a rĂ©ellement plus, et je dois bien admettre que je suis impatiente de lire le prochain opus.

 

Publicités

4 réflexions sur “Le marathon Platinum End – T1 Ă  T6

Laissez - si vous le désiré - un commentaire sucré !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s