Un roman par mois – Résolution 2018

Bonjour à tous, j’espère que vous allez bien ! Après le tweet de la blogueuse Manga Suki, j’ai moi-même eu envie de me donner un challenge pour cette année. En effet, en ce 1er Janvier 2018, j’ai eu envie de lire davantage de romans, et pour cela quoi de mieux qu’un objectif ?

C’est ainsi que j’ai lancé mon challenge : Un roman par mois. Et oui, soyons modeste, étant une grande adepte de BD (tout genres confondus) je ne voulais pas forcément voir les choses en grands.

Cependant, cela fait bien des années que je n’ai pas entrepris une chronique sur un roman, ou un classique. Donc je vous prie de faire preuve d’un peu d’indulgence à mon égard …. (Mais je n’en doute pas, adorable que vous- êtes !) Bien évidemment je souhaite faire de courts écrits, simplement quelques lignes pour vous donner envie de lire le récit, ou de pouvoir en discuter avec vous !

J  A  N  V  I  E  R

DSC02904Alors, pour le premier titre de l’année, je dois avouer m’être laissé influencer par instagram et booktube. J’aimais beaucoup le synopsis ainsi que la première de couverture. Et c’est ainsi que j’ai entrepris ma lecture…qui ne fut pas si simple au début de Six of Crows, publié par la maison d’éditions Milan. En effet, nous nous immisçons directement dans l’univers, sans aucune explication ou pré-quelles. Ainsi, l’attachement à l’univers est quelque peu compliqué. Cependant passé les deux premiers chapitres, nous prenons nos marques, et sommes plus familiers avec les rues de Ketterdam. En effet, cette ville aux allures de port maritime, et où le temps est perpétuellement gris nous est commun, et on se prend très vite d’intérêts pour les différents personnages peuplant ce récit.

Car oui, chaque chapitre alterne les points de vue de nos six adolescents. Ainsi la lecture est beaucoup moins monotone, et permet de susciter curiosité au fil des chapitres. (et c’est ainsi que j’ai lu cet opus en deux semaines!) Chacun apporte son lot de contrariété, d’humour et d’agacement. Tous uniques, mais tous attachant. Pour ce qui est du scénario, celui-ci est réellement bien ficelé. On ne peut que suggérer des suppositions, mais jamais nous arrivons à savoir comment cette mission va se dérouler (et le plan initial changera plus d’une fois!) Pour apporter une brève conclusion, j’ai passé un excellent moment en compagnie de ces hors-la-loi, ainsi que des bas quartiers, et des différents codes qui régissent les gangs, ainsi que le thème économique abordé au sein du récit. L’autrice, Leigh Bardugo (j’ai oublié de la mentionner !) a une plume exquise, et réussit à faire des personnages fort en caractères. Ainsi, je pense lire le deuxième opus courant de cette année également.

(+) : Les Aventures de Charlotte Holmes – Tome 1 

F  E  V  R  I  E  R

 DSC02957C’est assez rapide que nous nous retrouvons, car effectivement, à l’heure où j’écris nous sommes le premier février, donc autant vous dire que je tiens – pour l’instant – parfaitement mon challenge. J’ai terminé l’opus que je compte vous présenter fin janvier, c’est pour dire ! Alors, j’ai eu le plaisir de vous donner un premier aperçu de ce roman, lors de l’unboxing de Mille et un Livres. Il s’agit de Shades of Magic de V.E Schwab aux éditions Lumen. Pour vous donner un bref avis, je dois bien vous avouer avoir eu très peur. J’attendais énormément de ce livre, que ce soit au niveau du scénario, de la thématique et de la couverture (oui, argument complètement futile, mais tout de même!) Le premier quart de ce premier volume fut très long, pour la simple et bonne raison que cela permettait l’introduction, autant des personnages que des différents univers peuplant cette trilogie.

Pour ma part, mon ennui durant ces 200 pages est sûrement du au fait que le synopsis de la quatrième de couverture en dévoile un peu trop. Ainsi j’attendais l’élément perturbateur de l’histoire, c’est-à-dire la rencontre entre Kell et Lila. Cependant, après cette rencontre, l’intrigue prend de plus en plus d’ampleur, et les péripéties s’enchaînent très vite. À partir de ce moment-là, je suis devenu complètement addictive, et je n’ai pu lâcher le roman. J’ai beaucoup d’affection pour nos deux protagonistes, qui durant tout le long de ce premier tome, apprennent à se connaître, malgré le danger qui prône autour d’eux.

Nous avons beaucoup de sarcasme de la part des jeunes, de l’humour et plein de petits sentiments qui nous rend accroc ! Pour ce qui est de la conclusion, je trouve que nos héros arrivent sans doute de manière trop précipitée à leurs antagonistes, cependant j’ai beaucoup aimé la fin, car ainsi, même en ayant lu le synopsis du prochain tome (parût le 22 février) on ne sait absolument pas ce qui vas nous attendre ! Pour finaliser, j’ai passé dans l’ensemble, une excellente lecture, j’ai eu un véritable coup de cœur pour nos protagonistes, et l’univers.

(+) : Les Aventures de Charlotte Holmes – Tome 2 (Le dernier des Moriarty)

M A  R  S

La couleur du mensonge

On se retrouve ce mois-ci avec une lecture qui fut également publiée par la maisons d’Éditions Lumen (et oui, que voulez-vous, j’aime tellement cet éditeur !) Bref, ce roman, je l’ai vécu, je l’ai savouré et discuté avec Amandine, puisqu’il s’agissait de ma première lecture commune !

La couleur du mensonge avait attiré notre curiosité car l’autrice, Erin Beaty, nous plongeait dans un univers médiéval, où complots politiques et spéculation vont bon train.

Alors, je dois bien avouer que j’avais énormément de mal à cerner notre jeune protagoniste, Sage Fowler.

Cependant, au fil des pages on apprend à la connaitre, et on se rend rapidement compte qu’elle n’hésite pas à formuler tout haut ses pensées, qu’elles plaisent ou non, mais sans pour autant manquer de courtoisie. Ainsi, elle se comporte en dehors de toute convention sociale, et c’est sûrement ce qui m’a le plus séduite chez ce personnage. Concernant le rythme, il était parfait, je n’ai eu (cette fois-ci) aucun moment de latence, la structure était adaptée pour une lecture commune, dans le sens où le récit est composé de petits chapitres, ce qui facilite -pour ma part- la lecture. On peut ainsi s’arrêter entre deux chapitres, et non en plein milieu.

La chose que j’ai le plus appréciée, ce sont les rebondissements et les révélations. Dites-vous qu’à un moment (je pense qu’il devait être minuit passé) j’ai –et je m’en excuse encore– spammé Amandine à tel point la révélation était grandiose ! Et personnellement, cela faisait longtemps que je n’avais pas été aussi addict à un livre. J’ai passé un très bon moment en compagnie de tous ses personnages, et j’ai hâte de les retrouver prochainement !

(+) : Shades of Magic – Tome 2 (Shades of Shadows) | (+) : Les Ombres de Julia – Tome 1

A V  R  I  L

Sherlock et MoriaBien le bonjour, c’est avec plaisir que je vous retrouve en ce mois d’avril, et en plus, en compagnie du beau temps. Aujourd’hui je vais vous parler d’un roman qui m’a plus dès qu’il fut annoncé. Et oui, peur ceux qui ne le savent pas encore, je suis une fan invétérée du personnage fictif Sherlock Holmes, donc bien évidemment, je suis très attentivement tout ce qui touche à cet univers. Donc, quand les Éditions Pocket Jeunesse ont annoncé la publication de Sherlock & Moria, que ne fut pas ma surprise ! J’ai immédiatement tenté de gagner un exemplaire sur leur page facebook (chose que je ne fais pratiquement jamais) mais j’ai échoué… Ainsi, pour combler cette frustration, je suis allée me l’acquérir en magasin.

Bon j’arrête de raconter ma vie, et je passe au vif du sujet. Alors, j’avais déjà lu une autre œuvre publiée par la même maison d’édition, et basé sur le même principe, (c’est-à-dire une réécriture jeunesse) à savoir Les aventures de Charlotte Holmes. Et je pense que remettre au goût du jour ce personnage fictif inventé par l’illustre Arthur Conan Doyle n’est pas pour déplaire le lectorat, moi la première.

Alors, j’étais très curieuse de faire la connaissance de Moria, sœur cadette du mémorable James Moriarty. D’une part, car celle-ci est inventée de toutes pièces, mais aussi parce qu’elle permettra tout au long du récit de jouer le « tampon » entre son frère et Sherlock, et ainsi dynamiser l’histoire. Je dois avouer qu’au départ, je pensais que le narrateur serait Sherlock lui-même, mais c’est avec surprise que j’ai découvert finalement Moria au bout du stylo. Car oui, la mise en place de l’histoire est peu commune et le prologue laisse entendre pleins d’insinuations, et laisse planer le doute quant à la suite de l’aventure.

(+) : La Princesse de Montpensier | (+) : La Bibliothécaire 

 M A I 

La Voie Des Oracles I - ThyaHop, je reviens à votre rencontre pour ma lecture du mois. Alors, pour ceux qui me suivent sur twitter, vous devez sûrement vous demander pourquoi l’image à gauche ne correspond pas à l’annonce que j’avais bien pu poster sur le réseau social.

Et bien, tout simplement parce que j’ai délaissé « Le faiseur de Rêve » pour le premier tome de la trilogie La Voie des Oracles, qui se prénomme Thya. Le format poche est paru tout récemment, puisque le dernier opus date de février dernier. Et puis, pour parfaire le tout, le mois de mai était consacré à la fantasy.

Alors, cela serait vous mentir, si je vous disais que je n’ai pas été attiré par cette magnifique couverture.

Mais c’est surtout cet univers, situé à Rome au cœur de l’Aquitania entre les anciens Dieux et le christianisme. Pour ma part, je n’ai pas eu de lenteur au cours de ma lecture, même si au début j’ai eu un peu de mal avec Enoch, l’un des protagonistes. Nous sommes réellement plongées dans cet univers médiéval et moyenâgeux, à un moment clé de l’histoire.

Ce qui m’a tenu en haleine c’est cette fuite perpétuelle, sans cesse chassée par son frère fuyant, telle une vagabonde. Ainsi, le lecteur lit sans s’arrêter, en tournant les pages à la même allure que les pas de la jeune Thya.  J’ai tellement été avide de connaître la suite de ses péripéties, que je lis actuellement le second tome qui s’intitule : Enoch.

(+) : La Voie des Oracles – Tome 2 (Enoch)

J  U  I  N

Dividing Eden - Tome 1Bien le bonjour, c’est en ce milieu du mois de Juin que nous nous retrouvons. En effet, aujourd’hui je compte vous parler d’une nouveauté, puisque le titre est sorti il y a tout juste quelques semaines. Et puisque c’est le mois de mon anniversaire, ce fut l’occasion de m’offrir un cadeau à moi-même. (Je sais que, toute personne lisant cet article a déjà fait de même, alors pas de moquerie, hein ?) Bref, trêve de plaisanterie, passons directement à ce qui vous intéresse, à savoir le titre du livre. Il s’agit de Dividing Eden dont la maison d’édition vous est sûrement familière, sachant que je vous ai présenté pour le mois de Janvier, un autre titre de leur collection. Vous le savez, j’adule particulièrement les histoires de royauté, succession, complots politiques et j’en passe. Ce titre était donc fait pour moi. Cependant je ne vais pas vous cacher que j’en attendais sûrement plus…

Ici, nous nous centrons sur deux jumeaux, Carys et Andreus, qui doivent se battre pour monter sur le trône, suite au décès prématuré de leur père et frère ainé. L’histoire commence bien, l’intrigue se met en place doucement, et les éléments arrivent au fur et à mesure. Cependant, arrivé à la moitié du livre, l’histoire fait un virage de 180 degrés et tout s’accélère. Cela aurait pu être très plaisant à la lecture me direz-vous. Cependant, j’ai eu cette sensation de cheveux sur la soupe. Comme si certains éléments étaient bâclés, et d’autres, pas assez exploité. J’attendais sûrement une certaine profondeur. Ici on se cantonne à rester à la surface. Mais qui sait, peut-être que l’histoire s’enrichira dans le second opus.

Car si je dénote le livre sur certains aspects, d’autres m’ont a contrario énormément plu. Notamment cette disparité des classes. Avoir cette controverse entre le peuple et le conseil fut vraiment intéressant. Les changements de comportement des personnages en fonction de leur statut ou autres apportait un grand réalisme au récit. Carys est un personnage qui commence tout juste à se révéler, et pour ça,  – et la fin dès plus frustrantes – je souhaite vivement connaitre la suite de ses aventures.

(+) : Le trésor de l’île sans nom | (+) : Le paris des Merveilles – Tome 1 (Les Enchantements d’Ambremer) ; Le paris des Merveilles – Tome 2 (L’élixir de l’Oublie) 

J  U  I  L  L  E  T

Le Faiseur de Rêves - Tome 1Bonjour à tous, j’espère que vous allez bien. Aujourd’hui on se retrouve pour le roman du mois. Et comme l’été est de rigueur, je me suis sélectionnée un roman exaltant, se situant au cœur du désert. Je parle bien évidemment du premier tome de Le Faiseur de Rêves aux éditions Lumen de Laini Taylor (et oui, encore un, désolé !)

Cependant, je dois bien l’admettre, cette lecture fut plutôt chaotique et controversée ! En effet, j’ai eu la charmante surprise de découvrir cet ouvrage, dans l’une des box de Mille et un Livres (si jamais vous êtes curieux, voici l’article sur l’unboxing).

Et bien que l’histoire en elle-même me plaisait, j’ai fait l’erreur de lâcher le livre au mauvais moment.

Que je m’explique. Les éditions Lumen ont la fâcheuse tendance de faire des résumés plutôt longs. (D’ailleurs désormais, je ne pense lire qu’un seul paragraphe du ledit résumé, pour cette maison d’édition en tout cas). Et on avait donc une grande connaissance de l’histoire avant même de commencer le livre, et cela ma chagrina. Car durant les 200 premières pages le scénario est plutôt long à se mettre en place, nous sommes dans l’introduction, et avons énormément de description. Ce qui fait que je me lassai de l’histoire, et décidai de mettre cette saga en pause ! (je crois que j’avais lu un peu plus de la moitié).

Et puis les mois passèrent, et c’est finalement au bout de quelques jours d’acharnement de la part d’une amie, que j’ai finalement repris la lecture. Et vous savez quoi ? J’étais à quelques chapitres de l’élément perturbateur, et le reste s’enchaina très vite.  Finalement, j’ai aimé cette lecture, même si elle fut décousue. Les personnages sont attachants, et la fin nous laisse sur un véritable cliffhanger ! J’ai adoré les personnages de Sarai et Lazlo, et est particulièrement apprécié le changement de narrateur au fil des chapitres. J’avoue être impatiente de lire le second opus, car désormais tous les éléments de l’histoire sont en place !

(+) : Le paris des Merveilles – Tome 3 (Le Royaume Immobile)

A  O  U  T

La Petite Librairie des Coeurs brisésC’est bronzé et des souvenirs plein la tête que je reviens à votre rencontre. En effet, c’est de retour du bord de plage  avec encore quelques grains de sable, que je m’apprête à écrire ces quelques lignes. Vous le savez (ou peut-être pas, tout compte fait), mais mon temps de lecture à tendance à diminuer durant cette période estivale. Alors pour pouvoir maintenir mon challenge, j’ai opté pour une lecture contemporaine, et sans prises de tête (enfin, je le pensais !). C’est tout naturellement que mon choix s’est posé sur La Petite Librairie des Cœurs Brisés aux éditions Milady, et écrit par Annie Darling. En effet, j’avais craqué sur la couverture du grand format lors d’une virée shopping, et lorsque j’ai vu le format poche édité, je n’ai pas hésité une seule seconde ! D’ailleurs le deuxième opus est tout aussi tentant !

Alors, je pensais (au vu du résumé) que j’aurai droit à une histoire douillette, avec un brin de romance comme je les aime. Cependant, le scénario s’est penché sur un point que je ne m’attendais pas. Ici, la romance passe au second plan, pour laisser sous le feu des projecteurs, les difficultés à gérer une libraire au bord de la faillite. Ainsi nous suivons Posy, une jeune fille tout à fait ordinaire qui se voit léguer la librairie de son ancienne propriétaire, décédée quelques semaines avant. Ainsi les notions de comptabilité, de stock, de marché et de coût sont au cœur de l’histoire. L’histoire en elle-même m’a beaucoup plus, c’est juste que j’ai été décontenancé au fil de ma lecture.

D’ailleurs, la romance est très peu traitée. Ce que je veux dire, c’est que nos deux protagonistes se comportent tel chien et chat tout au long du récit, pour finalement se retrouver ensemble à quelques chapitres de la fin, et cela manque de profondeur, et donne cette impression de cheveux sur la soupe. Concernant les protagonistes secondaires, ils sont vraiment attachants, et permettent de dynamiser l’histoire grâce à leur caractère propre à chacun.

S  E  P  T  E  M  B  R  E

L'épouvanteur - Tome 2Et oui, c’est avec plaisir que je vous retrouve en cette fin septembre. L’été laisse enfin place à l’automne, et mon dieu que j’étais pressée que cette saison arrive. Alors avant de me lancer dans le vif du sujet, je tenais à vous informer que les trois romans que vous verrez pour septembre, octobre et novembre ont de fortes chances d’être liés au Pumpkin Autumn Challenge. Je vous laisse cliquer sur le lien pour plus de détails.

Alors, je ne pouvais débuter cette ère automnale sans lire un tome de l’Épouvanteur aux éditions Bayard et écrit pas Joseph Delaney. J’ai découvert cette série au lycée, mais sans vraiment savoir pourquoi, je n’ai pas continué au-delà du premier tome. Alors, j’ai repris le fil avec le second opus intitulé : La Malédiction de L’épouvanteur.

Cette série est un véritable plaisir. Bien que je sois seulement au début de la saga (il y a en tout je crois, plus de 13 tomes) cela se lit très vite, et nous somme inéluctablement plongés dans cet univers propre à l’auteur. D’ailleurs c’est de la jeunesse (et oui, ça vous change un peu du Young-Adult) ! J’adore le personnage de Tom, bien que le jeune garçon n’est que 13 ans, sa maturité elle, est digne d’un adolescent-adulte. En tout cas, c’est comme ça que je le perçois lors de ma lecture. Concernant Mr.Gregory, l’épouvanteur, bien qu’un peu brut de décoffrage, il se soucie tout de même de son apprenti, et nous ne pouvons nous empêcher d’avoir de l’empathie pour ce barbu.

J’apprécie également la plume de l’auteur, et l’esthétisme apporté aux différents tomes peuplant la saga. Je n’ai pas grand-chose à dire, à part que les personnages féminins (pour le peu que j’en ai vu) ne se laissent pas marcher sur les pieds, et ont plutôt fort caractère !

(+) : Les Aventures de Charlotte Holmes – Tome 3 (Une affaire pour Jamie)

O  C  T  O  B  R  E

Scorpi - Tome 1On se retrouve en cette journée d’Halloween pour parler d’une série qui fut un véritable coup de cœur ! (Et non, je pensais vous présenter un livre par rapport à cette fête tant connue, notamment avec « L’arbre d’Halloween » mais je n’ai pas vraiment eu le temps de lui consacrer un billet…)

Cependant, début octobre, j’ai fait une grande découverte, avec la saga Scorpi, aux éditions Le livre de Poche, grâce à Muffins and Books (une jeune fille formidable – au passage –). C’est curieuse, mais en même temps légèrement réticente que j’ai entrepris cette lecture. Et vous savez quoi ? J’ai littéralement dévoré les 3 tomes de la série en 3 jours !

Que je m’explique: au vu du résumé, j’avais peur que cela soit légèrement dépassé et surtout déjà vu. Cependant, j’ai très vite accroché à la plume de Roxanne Dambre, ainsi qu’à la protagoniste Charlotte, 23 ans est buveuse de thé inconditionnelle. À partir de là, vous l’aurez compris, le livre m’avait conquise (oui, il m’en faut peu hum hum…!) Bref, toutes ces lignes pour vous dire que j’ai suivi ses (més)aventures avec attention. Le personnage d’Elias m’a beaucoup touché de par son jeune âge vis-à-vis de sa profession. Et oui, être tueur à gages n’est pas donné à tout le monde, surtout quand cette carrière se lègue de père en fils.

Pour ce qui est du « jeune homme ténébreux » à savoir Adam (déjà, juste le nom, je suis dans tous mes états. Oui oui, c’est la fangirl qui parle) et bien que son caractère soit plutôt cliché, je dois bien admettre que cela ne m’a pas dérangé outre mesure. Je l’ai même trouvé de plus en plus accessible et ouvert au fil des tomes. Pour en revenir à Charlotte, celle-ci s’affirme au fur et à mesure de l’avancée de la série, pour finir par me surprendre dans le dernier tome. Bref, je pense que ce titre plaira autant au amateurs qu’aux expérimentés de fantasy, et chacun y passera un bon moment de lecture.

(+) : Scorpi – Tome 2 (Ceux qui vivent cachés) ; Scorpi – Tome 3 (Ceux qui tombent les masques) |Shades of Magic – Tome 3 (Shades of Light) | La Couleur du Mensonge – Tome 2 (Le parfum de la Trahison) | La trilogie des Elfes – Tome 1 (Le Crépuscule des Elfes) | Grace and Fury – Tome 1|L’arbre d’Halloween 

Publicités

11 réflexions sur “Un roman par mois – Résolution 2018

  1. Un bon challenge ! Je devrais peut-être suivre ton exemple, ça me motivera à lire plus de romans. Ou du moins me mettre en objectif de lire 6 romans au lieu de 12 sur l’année, ce sera déjà bien lol.
    J’avais commencé Six of Crows en fin d’année dernière, j’avais pu lire les premiers chapitres, le début m’avait plutôt bien plu, et j’ai trouvé les personnages de Kaz et Inej intéressants. Certes on entre directement dans l’histoire sans avoir une véritable présentation de l’univers mais ça ne m’a pas du tout dérangé. On a de l’action, du mystère, et j’aime beaucoup ça.
    Mais par manque de temps je n’avais pas pu continuer la lecture… Ton avis m’encourage à le continuer. J’espère que j’accrocherai aux autres personnages et à l’univers tout autant que toi. Et qui sait, lire le second tome par la suite ? =)

    Aimé par 1 personne

    • Oui, je pense que tu devrais ! Pour ma part cela me motive grandement (j’ai même commencé ma lecture de février, c’est pour dire !)

      Kaz et Inej sont vraiment sympas, mais je crois que je l’ai aiment tous ! Moi aussi ce roman avait tout ce que j’aime : action, intrigue, complot etc :)

      Ah je serais très heureuse si tu reprenais le fil de ta lecture ! ;)

      Aimé par 1 personne

  2. Sympathique comme challenge !
    Je pourrais peut-être reprendre l’idée, mais à ma sauce « une BD par mois » ;) D’ailleurs, je comptais me lancer dans « Porcelaine » de Benjamin Read (si ça c’est pas un nom prédestiné ^^) et Chris Wildgoose, tu connais ?

    Aimé par 1 personne

  3. Et concernant ta lecture du mois d’avril, je viens de glisser dans ma PAL un roman de N.M. Zimmermann « Dans la demeure du docteur Jeckyll », c’est le même principe de réécriture pour de jeunes lecteurs. Ça m’a l’air très prometteur :D

    Aimé par 1 personne

  4. […] On commence avec le premier menu. Et je dois dire que je ne pensais pas du tout le valider ! Voyez-vous, tout ce qui est horreur et thriller ne me dit rien qui vaille. Autant dire que ce n’est pas mon genre littéraire favoris. Cependant, j’ai réussi à trouver une parade pour la première sous-catégorie « Le cri le Banshee », avec Le chien des Baskerville de Arthur Conan Doyle. Par la suite, j’ai longtemps hésité avec « Le fantôme de l’apéro ». Je ne savais pas vers quoi me tourner. Et puis, je me suis souvenue que le premier tome des Sœurs Carmines, le complot des corbeaux collait parfaitement. Pour terminer, j’avais déjà en tête le deuxième tome de la BD Tizombi pour « Vous prendrez bien un verre de True Blood ? ». On voulait du vampire ? Je ne pouvais pas mieux proposer. Avec : Automne douceur de vivre, ce ne fut pas évident non plus. Le premier « Trick or Treat » fut rapide, j’avais en tête un titre bien précis. Celui de Ray Bradbury, L’arbre d’Halloween. Pour ce qui est de « Pomme au four, tasse de thé et bougie », j’ai vraiment dû me creuser la tête. Et c’est seulement il y a quelques semaines que je me suis décidée pour un titre. Le XVIII ème et XIX ème siècle ont toujours été des époques qui me plaisaient. Tout ce qui est complots politiques, non dits etc m’assure à tous les coups une bonne lecture. C’est pourquoi mon choix s’est portée sur Madame de la Pommeraye. Pour terminer, c’est avec « La feuille d’automne emportée par le vent, en rondes monotones, tombant, tourbillonnant » que j’ai fait une grande découverte. En trois jours, j’ai lu la saga complète de Scorpi. […]

    J'aime

Laissez - si vous le désiré - un commentaire sucré !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s